mardi 28 février 2017

Faut-il publier sur son blog ?

Bonjour !

Comme beaucoup de question du genre en "doitonfautil" c'est la question de l'obligation qui pose problème. Et c'est la question de l'obligation que je veux vous poser aujourd'hui. Parce que figurez-vous que je suis tombée, en jetant un œil à la sélection Hellocoton, sur la publication d'une blogueuse qui proposait cinquante idées d'articles. D'habitude, quand je vois passer ce genre de chose je ne fais pas vraiment attention mais, ce soir, ça m'a posé question.

Ces derniers temps, parmi les blogueuses que je suis, plusieurs ont publié pour dire qu'elles allaient publier mieux, sans se mettre la pression, à leur rythme, que, avec leur nouvel emploi du temps elles ne pouvaient pas publier trois articles par semaine et qu'elles n'allaient pas se forcer à le faire. J'ai aussi lu d'autres articles prônant une préférence de la qualité à la quantité, de revenir au plaisir de bloguer hors des confrontations malsaines de blogueuses jalouses (que je n'ai jamais vues, pour ma part) (je suis un coeur pur, moi madame, si-si-si ! :P). Alors forcément, voir là, mis en avant au même endroit que ces billets encourageant une façon de bloguer plus saine, un article proposant des idées d'articles aux personnes qui sont en panne d'inspiration, ça fait tout drôle. Et ça me pose question.

Faut-il publier sur son blog ? Doit-on garder un rythme ?

Évidemment, je ne parle pas ici des blogueuses et blogueurs qui gagnent de l'argent avec leur blog et sont donc obligés, pour pouvoir vivre et avoir des revenus à la fin du mois, de se maintenir haut dans les résultats des moteurs de recherche et donc de publier beaucoup. Je parle des blogueuses et blogueurs comme moi, amateurs, en recherche de partage (oui, je sors le cliché, vous pouvez lever les yeux au ciel !), de débats, d'aide parfois, d'un exutoire...

On pourrait se dire que, en soi, cet article des cinquante idées d'articles ne fait pas de mal, que c'est juste un article. Mais il pose question parce qu'en fait il sous-entend que si vous ne publiez pas, si vous n'avez pas d'idée, ce n'est pas bien et qu'il faut corriger ça... c'est problématique, je trouve. Parce que ce n'est pas grave de ne pas publier. Cette année j'ai plus de mal avec la radio en plus de la fac ; je ne suis pas du tout régulière. C'est ici mon quatrième article du mois quand en Janvier j'en avais moitié moins, et l'année dernière deux fois plus à la même période. Et alors ? 

Alors évidemment on peut me rétorquer – et on aura raison – que cet article donne juste des idées et que les personnes qui le lisent ne sont pas tenus d'écrire les cinquante d'articles (d'autant qu'il y a plusieurs catégories, dont la beauté, et que tout le monde ne blogue pas sur la beauté), mais c'est la raison de cet article qui me pose question. On pourra encore me rétorquer – et on aura raison (ou la fille qui se démonte elle-même ^^') – que c'est gentil de donner des idées d'articles parce qu'il y a des personnes qui veulent publier et ne savent pas quoi écrire. Certes oui.

Moi aussi parfois j'ai envie d'écrire mais je n'ai pas d'idées parce que rien n'a attiré mon attention ou que je pense que ça ne vaut pas la peine de pondre un article pour ça... mais je choisis d'attendre, pour pouvoir publier plus tard un article qui me fait vraiment envie, un article personnel, et pas un article que j'aurais pris dans une liste (sont à mettre à part les projets lancés par certaines blogueuses qui proposent que tout le monde écrive sur un même thème, parce que la raison du projet est fondamentalement différente). On peut me dire "chacun sa stratégie, si ça se trouve des articles de la liste vont vraiment être inspirants". Tant mieux, mais ce n'est pas ce que je cherche à dire.

Mon propos c'est que ce genre d'article dit "vous ne savez pas quoi publier ? Voici quoi faire !" : clef en main. D'ailleurs, la blogueuse qui a publié cette liste dit qu'elle sait que "ce n’est pas toujours évident de savoir quoi écrire ou quoi publier sur son propre blog" (je n'écris pas cet article pour la dénigrer ou quoi que ce soit, hein, qu'on soit bien d'accord, mais je trouve que cette phrase pose question dans son fond et je la cite à titre de base de réflexion comme je citerais d'autres propos lus ou entendus (comme lorsque j'ai utilisé les micro-trottoir réalisés pour la radio)). Comment ça de "savoir quoi écrire" ? Il y a des règles ? On pourra me dire que ça veut juste dire que l'on n'a pas d'idées, pas d'inspiration. Mais ce n'est pas ce que dit cette phrase. Elle ne dit pas "ce n'est pas facile de trouver l'inspiration" elle dit "ce n'est pas facile de savoir quoi écrire". Comme si on pouvait avoir bon ou faux (en tout cas c'est de cette manière que je l'ai ressentie). Alors que pourtant elle relève ensuite l'enjeu principal : "sur son propre blog".

C'est la clef. Son propre blog. Il n'y a pas de règles. Pas d'interdits en dehors des limites de la loi. Pas d'injonction de rythme, pas d'injonction de thèmes, pas d'injonction à se renouveler... et on voit bien que, quand on se force, ça termine mal. Ces derniers temps j'ai lu pas mal de blogueuses qui disaient qu'elles s'étaient forcées et qu'elles avaient perdu un peu du goût d'écrire. Moi-même j'ai eu une courte période, il y a quatre, cinq ans je crois, sur mon blog précédent, où je me levais en me disant "il faut que je trouve un article". Et au final j'écrivais de mauvais articles, sans intérêt, que j'ai supprimés avant de revenir à quelque chose de plus naturel, de plus décomplexé, et de moins stressé. Parce que quand on se met la pression c'est contre-productif.

On pourrait me dire que je dramatise l'impact des articles donnant des idées de quoi publier sur son blog... en fait on pourrait me contredire sur beaucoup de points et me rétorquer beaucoup de choses, que j'ai reconnues dans mon article et sans doute d'autres encore. Mais je pense quand même que ce genre d'article donnant des idées d'articles pose question. Pose la question de l'obligation mais pose aussi celle de l'originalité des articles et euh... je ne sais pas trop comment le formuler mais disons... un peu comme si ça unifiait tous les blogs, où on allait trouver partout la même chose... déjà que la plupart des designs, tout blanc avec des modules aux bords colorés, se ressemblent, alors les articles... moi je suis contente quand un lecteur (c'est arrivé deux fois déjà) me dit que tel ou tel genre article n'est pas vu beaucoup sur la blogosphère et que c'est chouette. Pas vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Source photo – Getty

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires:

  1. Je comprends tout a fait ton point de vue, pour ma part et tu le sais je ne suis pas régulière, pas par manque de temps ou d inspiration mais parce qu a chaque changement de ma vie je dois faire une nouvelle place a mon blog, et c'est plus ou moins long, je pense que ça ne sert a rien de se forcer en effet, et qu'un article avec 50 idées d'articles c'est un peu étrange, un blog c'est des émotions propre a chacun, on ne peux pas sortir des sujets comme ça à mon avis, pour que les gens prennent des idées qui ne leurs ressemble pas toujours.
    Dans tout les cas je préfère ne pas écrire pendant longtemps que d' écrire un article assez ou très mauvais ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que je ne l'ai pas abordé mais se pose aussi la question de la place que l'on donne à son blog ne serait-ce que parce bloguer peu prendre du temps !

      Supprimer
  2. j'ai vu l'article dont tu parles et j'avoue que j'ai pas poussé la réflexion trop loin. Je me suis juste dit que c'était un peu un article au titre "putaclic". Genre tu sais en mettant un titre comme ça et en écrivant un article comme ça que plein de blogueurs/blogueuses vont venir lire, c'est un peu un thème "populaire".

    Après, je pense que si on sait pas sur quoi écrire, ben on écrit pas. On force pas le truc, on attend d'avoir l'inspiration et on se met pas la pression.
    Perso j'ai laissé mon blog complètement à l'abandon pendant plusieurs mois, et quand j'ai eu envie de me remettre à écrire, j'ai écrit 3 ou 4 articles à la suite. Ça fait du bien de faire une pause, parfois :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je ne pousse pas la réflexion trop loin d'habitude, je me dis juste que c'est con... mais là avec le contexte de "bloguer de manière sereine" ça fait un contraste assez important et du coup mon cerveau s'est mis en route ! x)
      Oui, ou même sans lire vraiment au moins cliqué par curiosité pour le survoler. J'avoue que quand j'ai vu "cinquante" je me demandais ce qu'il pouvait y avoir. Et en fait coupé en thème, 50, ça va vite.
      Après, c'est effectivement putaclic mais je pense que ça s'explique aussi par le fait que je crois bien que la blogueuse est pro (donc elle a besoin de publier). Je me dis ça parce qu'elle a pas mal d'abonnés, est en blog beauté, et surtout qu'elle a dit dans son article qu'en gros elle allait montrer que "même sans partenariats on peut publier". Encore heureux qu'on peut publier sans partenariats !

      Je pense qu'il y a quand même des personnes qui cherchent absolument à trouver l'inspiration quand ça ne vient pas... mais je ne pense pas que ça soit la majorité. Surtout vu les articles sur "comment trouver l'inspiration" qui disent tous la même chose : attendez.
      Tout à fait ! J'ai des trous d'un mois dans mes publications, mais je pense que les articles qui y mettent fin sont de bons articles...

      Supprimer
  3. Personnellement je "m'impose" un rythme... mais plutôt parce que je trouve à cette discipline un grand intérêt : je me rends compte qu'en écrivant souvent, j'ai plus de facilités à trouver des idées et à les structurer. Et puis, je pense que c'est une question de personnalité aussi : j'ai tendance à considérer mon blog avec le même sérieux que si c'était un vrai job alors que ce n'est qu'une activité de loisir.

    J'ai déjà écrit sur le thème de l'inspiration, plusieurs fois même... en partageant les méthodes qui fonctionnent pour moi. Je pars du principe que tout le monde n'a pas la même façon de bloguer, les mêmes motivations, le même "pourquoi" derrière une envie d'écrire donc ça ne me choque pas d'évoquer le sujet pour ceux que ça intéresse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, on en revient à ce que disait pti baton : ça dépend de la place que l'on fait à son blog. Evidemment tout le monde est différent et aborde différemment :) C'est vrai que j'ai beaucoup généralisé dans mon article !

      Non, effectivement, ce n'est pas choquant d'évoquer le thème de l'inspiration. Mais c'est la manière de le faire... certains articles donnent effectivement des clefs comme "ne vous forcez pas, attendez", regardez autour de vous, soyez attentif, ce genre de choses, et d'autres que je n'ai pas retenues... mais ici les 50 articles et globalement les articles qui proposent des idées de quoi publier ne se positionnent pas en débloqueur d'inspiration mais en choses pour combler le vide... c'est ça qui est problématique selon moi.

      Supprimer
  4. Je pense que le "slow blogging" (l'idée de bloguer "mieux" mais moins) est un concept adopté par certaines blogueuses et pas par toutes...Il y a celles qui veulent publier aussi souvent que possible. C'est une manière de faire comme une autre. Justement, il n'y a pas de règle. Certaines d'entre nous pensent qu'il ne faut pas s'obliger à publier, d'autres aiment relever le défi de bloguer quasi quotidiennement....Du coup, je pense que ces suggestions d'idées d'articles sont faites pour une certaines catégories de blogueuses, ce n'est pas forcément destiné à tout le monde....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non effectivement, pas par toutes. C'est que, comme je disais à No Tuxedo, j'ai beaucoup généralisé. D'ailleurs je ne savais même pas que ça avait un nom... en fait je suis partie de ce que moi j'ai remarqué mais on ne remarque pas tous la même chose (par exemple, comme je disais, je n'ai jamais remarqué de crêpage de chignons depuis plusieurs années).

      Effectivement il y a la question de la cible. D'autant que je pense que la blogueuse que j'ai citée est pro parce qu'elle a pas mal d'abonnés (donc peut, au vu de ces statistiques, être pro) mais surtout parce qu'elle a dit que l'on pouvait publier même sans partenariats... ce qui peut mettre en évidence des préoccupations auxquelles elle est elle-même confrontée (et donc on en revient à : publier beaucoup quand on est pro).

      Effectivement c'est chacun sa manière de faire. Ce n'est pas une autre manière de faire que je critique ici, je ne dis pas "mettez vous tous au slow blogging bande de neuneux !". Ce que je critique ici, ce sur quoi je m'interroge, c'est cette idée sous-entendue que si on ne publie pas ce n'est pas bien...

      Supprimer
  5. Salut ! Bon ben je suis la blogueuse en question dont tu parles dans ton article ^^ Je suis tombée sur ton article par hasard, ton titre m'a interpellée. Et quand j'ai compris que tu parlais de mon article, j'ai voulu réagir au tien.

    Premièrement, je n'aime pas les titres putaclic et je ne trouve pas que mon titre en est un. Je propose 50 idées d'articles à écrire, et le titre le plus approprié que j'ai trouvé est "50 idées d'articles". Rien de fou quoi ;) SI j'avais écrit "50 idées d'articles pour booster vos statistiques" ou encore "50 articles que personne n'a jamais écrit". Bref t'as compris :) Après chacun perçoit les titres à sa manière, je respecte.

    Deuxièmement et effectivement, ces idées ne sont pas pour tous les styles de blogs, mais peut-être pour ceux qui sont plus axés sur la beauté je pense.

    Troisièmement, ce que j'ai voulu dire par mon introduction, c'est que des fois si on a du temps devant soi pour publier un article, on se demande quel sera le sujet. Et moi ce que je proposais, c'était des idées d'articles, tout simplement !

    Quatrièmement, concernant l'originalité des articles, je pense que ça dépends des thématiques des blogs. Car publiant dans le domaine de la beauté, il y a quand même souvent beaucoup d'articles qui se ressemblent (routines visage, cheveux, maquillage pour X occasions etc.) et dans mon article, j'ai un peu voulu les rassembler. Peut-être que ça peut donner des idées aux petites blogueuses qui viennent d'ouvrir un blog. Mon article n'est pas pour tous les blogs, bien évidemment.

    Parfois on ne pense pas à certains sujets, alors je me suis dite que ça en pourra aider certaines !
    Je me considère pas une "pro" comme tu dis dans plusieurs réponses à des commentaires de ton article, et je n'ai pas BESOIN de publier. Mais c'était juste pour dire que même sans sans avoir de partenariats, on peut publier tous les jours (contrairement à ce que pensent certaines). Il faut juste avoir des idées. Je dis ça parce qu'une certaine blogueuse très influente et connue, une fois avait dit que si elle ne recevait pas autant de produits à tester, elle ne serait pas sûre de réussir à publier un article par jour (ou quelque chose dans le genre).
    Et bien que ça ne lui soit pas directement destiné, j'ai juste voulu montrer que c'est pas parce qu'on ne reçoit pas de produits à tester, qu'on ne peut pas publier tous les jours. Je ne sais pas si je suis claire :)
    Après chacun choisit du rythme de publication qui lui plaît !

    Bref, je voulais juste donner mon point de vue par rapport à l'article que j'ai écrit et que tu cites dans le tien. Je ne cherche pas à faire de polémiques et je sais que chacun a sa manière de percevoir les choses.
    Je ne suis pas confrontée à des préoccupations en tous cas (je cite ton "ce qui peut mettre en évidence des préoccupations auxquelles elle est elle-même confrontée"), si je ne publie pas pendant une semaine, ce n'est pas un problème.
    (partie 1)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est normal que tu veuilles réagir :) Je m'attendais à ce que ça arrive :)

      C'est vrai que ton titre reste sobre et je comprends tout à fait ton argument. Mais je comprends aussi l'avis d'Ifeelblue dans le sens où 50 peut paraître beaucoup et donc va forcément attirer la curiosité (après on est tous d'accord pour dire que le titre d'un article fait au moins 1/4 du travail sur les visites reçues, si pas plus et que c'est le jeu !).

      Oui, j'ai bien compris ton introduction, et je l'ai d'ailleurs dit que j'écris : "On pourra me dire que ça veut juste dire que l'on n'a pas d'idées, pas d'inspiration." mais le verbe "savoir" est quand même assez particulier. Par exemple (je prends un exemple qui n'a absolument rien à voir à part l'emploi de "savoir" mais le contexte est complètement différent) il se trouve qu'actuellement on a un professeur d'Histoire contemporaine qui nous a demandé de faire une enquête orale. Donc on a préparé nos questionnaires. Un groupe avait mis comme question "savez-vous quand [...]" et la prof a dit que les questions en "est-ce que vous savez" étaient un peu limite parce que ça met le témoin... comment dire... dans la place de l'écolier qui doit répondre à la maîtresse, si tu veux. Et, dans ta phrase, l'emploi de "savoir" m'a fait penser à ça, en fait. "Ce n'est pas facile de savoir" comme si, je le disais, on pouvait avoir bon ou faux. J'ai bien compris le fond de ta phrase et ce que tu voulais dire, je l'ai moi-même admis et je le répète, mais le terme de "savoir" m'a quand même donné cette sensation (toute personnelle et sans doute due en partie à ce souvenir de ce que nous a dit notre professeur, sans doute que sans ça je n'aurais pas relevé, ou pas mis le doigt sur la chose de cette manière parce que je n'aurais pas su ce qui me faisait un ressenti bizarre).

      Si ça peut te rassurer, même en "humeur" il y a des thèmes qui reviennent ! :)

      Oh, d'accord, je vois. Effectivement la remise en contexte permet de mieux expliquer cette mention des partenariats !

      Ne t'inquiète pas, je ne le ressens pas comme une envie de faire polémique ! Si tu avais voulu faire polémique je pense que ton ton serait beaucoup plus courroucé et que, vu ton nombre d'abonnées, je me serais déjà faite manger toute crue par tes lectrices en colère x)
      Oui, c'est effectivement ce que j'ai compris dans ton explication précédente :) Mais ce n'était qu'une hypothèse (présentée comme telle) et pas une affirmation ^^' :)

      Supprimer
  6. (partie 2)
    Si j'ai envie de publier tous les jours, ce n'est pas un problème non plus. J'ai des partenariats, je m'en cache pas, mais ça me dérange pas de ne pas en avoir, car je sais que avec ou sans, j'ai de toute façon du contenu pour le blog :)

    Et qui a dit que "si on ne publie pas c'est pas bien" ? Je ne pense pas que c'est l'idée véhiculée dans mon article. À aucun moment j'ai dit que si on ne publiait pas un article, c'était pas bien. C'est toi qui a sous-entendu que c'était pas bien si on ne publiait pas :) J'ai juste donné des idées d'articles à publier lorsqu'on ne sait pas quoi publier et qu'on a envie et le temps de publier ! :)

    Chacun publie à son rythme et avec le temps qu'il a (même un "pro") :)
    Bref, je ne pensais vraiment pas que quelqu'un allait réagir de cette manière à mon article, mais bon, chacun ses opinions ! :) (à la base c'était juste pour donner des inspirations lorsqu'on a du temps devant soi pour écrire un article, tout simplement :) ). Bref, je m'en vais éditer l'article pour prévenir quand même que si on ne publie pas, ce n'est pas grave, au cas où l'on croît le contraire ;)

    Bonne journée ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi ? Je n'ai pas sous-entendu que si on ne publiait pas ce n'était pas bien, puisque je dis tout le contraire dans mon article... en revanche j'ai poussé la réflexion à partir de ton article et de ce que j'en ai ressenti et ressorti. Parce que oui, c'est ce que j'ai cru comprendre : voilà 50 idées pour savoir quoi écrire si vous êtes bloqué. Toute la clef étant dans le mot "savoir". Comme si... je ne sais pas trop comment m'exprimer mais disons comme si être bloqué n'était pas bien ou en tout cas qu'il fallait absolument chercher à se débloquer. En tout cas c'est de cette manière que je l'ai ressenti. Et je peux t'assurer que je ne cherche pas non plus à faire polémique ou quoi que ce soit, c'est une vraie question que je me suis posée. Dès après la lecture de ton article je me suis demandé "faut-il publier sur son blog ?", parce que c'est vraiment la manière dont je l'ai ressenti, et pas parce que ça serait le fruit d'une réflexion poussée et construite à base d'exagération pour taper sur les autres (je sais que tu ne l'as pas sous-entendu, je me justifie xD).

      N'édite pas l'article juste parce qu'une chieuse comme moi y a vu des choses obscures, haha x)

      Bonne soirée ! :)

      Supprimer
  7. Perso, il y a des périodes durant lesquelles je ne suis pas du tout régulière (genre en ce moment, par exemple). Alors ce n'est pas tant un manque d'idées que d'envie ((honnêtement quand je rentre chez moi lessivée, j'ai pas la motivation de bloguer), même si ça peut arriver ! Dans ces cas-là, je mets l'écriture sur le blog entre parenthèses, puis il suffit d'un déclic pour que je me décide à prendre le temps de faire un article. Pour moi, bloguer doit rester un plaisir, pas une contrainte.
    Sinon, pour répondre à ta question (quand même :P !), j'aime bien, moi aussi, lire quelque chose d'original, car quand, à contrario, un sujet a été traité 50000 fois - en long,en large et en travers - ça devient un tout petit peu lassant ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça peut devenir lassant, puis parfois c'est toujours un peu le même angle qui est employé alors ça n'apporte d'autant moins rien de nouveau.

      Supprimer
  8. Ce n'est pas une obligation de publier, tu fais en fonction de ton emploi du temps et surtout de ton envie et inspiration.

    Il vaut mieux publier moins, mais viser un article inspiré qui te ressemble plutôt que de publier un article pour combler le vide.

    RépondreSupprimer

Un petit mot ? :)