dimanche 25 août 2013

Accueil sympathique

Bonjour ^^

Après deux ans sur Hellocoton j'ai toujours pas compris l'intérêt que certaines blogueuses (souvent mode/beauté et avec des tas d'abonnés d'ailleurs) avaient à venir sur les pages des nouveaux inscrits pour leur dire "Bienvenue sur Hellocoton, si t'as besoin d'aide hésite pas" et de ponctuer tout ça de smileys et d'un "et si tu veux viens sur mon blog" en ajoutant, comme pour qu'on ait plus envie de venir ; "j'aimerais beaucoup avoir ton avis sur mon blog". Dans ma tête, à chaque fois que je vois ça sur ma page ou sur celle de quelqu'un d'autre ça fait : "eeeuuuuuh... d'ac-cord...". C'est pas méchant mais... quel besoin a une blogueuse qui a deux milles abonnés de faire de la pub sur le blog de quelqu'un d'autre ? D'autant plus, d'une manière générale, j'ai remarqué que les nouveaux inscrits s'abonnaient le plus souvent à des personnes qui avait un grand nombre d'abonnés, comme si c'était des valeurs sûres, v'voyez ? Alors vraiment je comprends pas... c'est gentil de vouloir m'aider, hein, mais outre le fait que je suis une habituée d'Hellocoton depuis presque deux ans ben... Hellocoton c'est pas la plate forme la plus compliquée du monde puis, au pire, y'a une page d'aide avec les questions récurrentes donc...

Du coup hier j'ai pris mon courage à deux mains. J'ai reçu le commentaire d'une blogueuse qui disait qu'elle aimait bien comment j'écrivais (merci, c'est gentil :P), ensuite elle disait qu'elle avait remarqué que j'étais nouvelle sur Hellocoton et que donc si je voulais je pouvais lui poser des questions (là on arrive à la partie dont je parle plus haut donc je vais éviter de me répéter) elle répondrait avec plaisir. Ensuite elle a dit que, si je voulais, je pouvais venir voir son blog et lui donner mon avis. Je pense que ceux qui, effectivement, vont sur son blog doivent pas lui dire "je le trouve nul" donc ça doit être une bonne technique pour remonter un peu son égo, son estime de soi, et tout le bordel... je devrais essayer un jour xD Puis de toute façon si son blog marche bien c'est qu'il est proche de la "perfection" donc un avis de plus ou de moins... Enfin bref. J'ai pris mon courage à deux mains, donc, et je suis allée sur le blog de la fille et je l'ai remercié pour sa proposition d'aide (moins pour sa pub :P) et je lui ai dis que j'étais déjà là depuis deux ans... enfin en gros j'y suis allée gentiment parce voilà, quoi ; courageuse mais pas téméraire comme on dit. Je trouve que c'est un accueil très sympathique, ça fait plaisir de recevoir des messages comme ça... au début. Parce qu'au bout du cinquième message similaire on commence à en avoir ras à la casquette quand même (surtout moi qui m'agace facilement xD). Surtout que bon, si mon blog tu l'aimes tant que ça, si t'aimes vraiment comme j'écris, tu t'abonnes et puis c'est tout... façon je vais toujours voir le blog des gens qui s'abonnent alors voilà... En fait je crois que c'est pour ça que relativement souvent les blogueuses qui ont beaucoup d'abonnés ont pas beaucoup d'abonnements ; elles ont pas le temps de suivre des blogs ; elles doivent souhaiter la bienvenue à tous les nouveaux inscrits ;)

Je prends ça au second degrés, à la rigolade, hein, je m'énerve pas, au contraire, ça m'amuse en fait (mais dans le bon sens du terme, pas dans le sens ironique et pas sympa). Mais c'est juste que... je sais pas... au lieu de laisser une pub (qui, franchement, m'agace et ne me donne absolument pas envie d'aller voir la page Hellocoton en lien direct dans le commentaire (en plus !) ni le blog de la personne m'ayant laissé un commentaire) on peut peut-être, éventuellement lire l'article de la personne et le commenter, ouvrir une discussion, laisser un commentaire en rapport avec l'article. Ah non mais c'est vrai ; on a dit qu'elles n'avaient pas le temps (faut suivre un peu, enfin !) :P Nan sérieux... moi aussi ça m'arrive d'aller voir dans l'annuaire pour voir si parmi les nouveaux inscrits y'a un blog qui me fait de l'oeil... et quand je commente je le fais vraiment, je laisse pas un commentaire avec un compliment passe-partout (parce que faut avouer que "j'aime bien ta façon d'écrire" c'est un commentaire que tu peux laisser à tout le monde quand tu lis pas l'article mais que tu veux quand même dire un truc gentil, ça te permet de faire un copier coller, ça va plus vite et tu peux aller voir plus de nouveaux, forcément) (cette parenthèse est trop longue). Puis je les comprends pas ces filles... Elles ont mille cinq cent, deux mille, quatre mille abonnés ; qu'est-ce qu'elles en ont à foutre d'en avoir une de plus ? Je sais bien que c'est la crise mais bon à ce niveau là ça change plus grand chose... Enfin voilà, quoi...

Je serai curieuse d'avoir votre avis ; ça vous énerve ou ça vous fait plaisir ? (et si des blogueuses à plusieurs milliers d'abonnés passent par-là et veulent donner leur point de vue elles aussi surtout qu'elles n'hésitent pas ! ^^').

Source photo

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 24 août 2013

Parler aux fantômes

 
Bonjour :)

Hier soir j'ai eu le malheur de regarder 100% mag sur M6. Je dis le "malheur" parce que je suis tombée sur un reportage (redif') qui m'a relativement bien énervée. Il parlait des médiums, en fait, et je sais pas si c'est mon moi pessimiste ou mon moi rationnel qui a parlé mais franchement j'ai bondi... Au début ils parlaient de deux femmes qui, soit disant, avec des photos, des bougies, un peu de musique et quelques minutes de concentration pouvaient parler à Claude François. Ensuite ils parlaient d'une dame qui avait soit disant sa main guidée par les esprits, qui gribouillait n'importe quoi et traduisait ensuite. Et enfin ils parlaient d'une dame qui voyait les fantômes dans les cimetières. Et avec réflexion je pense que c'est mon moi rationnel qui n'a pas aimé...

Je crois aux fantômes, je crois que parfois les âmes s'en vont pas, elles restent là parce qu'elles ont des trucs à faire (comme dans Ghost Whisperer, tu vois ?) ou qu'elles ont pas envie, enfin voilà quoi. Mais c'est justement parce que je crois aux fantômes que je ne crois pas aux médiums. Je sais pas, quelque part je trouve ça irrespectueux vis à vis des morts et des vivants. Des morts parce que de quel droit se permet-on de parler en leur nom ? Et des vivants parce que... comment dire... imaginons une jeune femme de vingt ans, quand elle en avait dix elle a été la seule a être rescapée d'un accident de voiture, elle éprouve la culpabilité u survivant et, elle, elle a vraiment besoin de s'entendre dire par ses parents que c'est pas sa faute si la voiture s'est planté dans un platane du bord de la route. Je trouve ça irrespectueux envers elle de lui faire croire qu'on est entré en contact avec ses parents. Parce qu'en fait je trouve ça tellement facile de faire croire qu'on peut parler aux esprits... je veux dire : moi aussi je peux étaler des photos devant moi, me concentrer deux minutes, et dire "Claude François est heureux de sa carrière" ; moi aussi je peux gribouiller n'importe quoi sur une feuille en faisant genre je suis en transe et ensuite dire à la famille du défunt ce qu'elle veut entendre ; moi aussi je peux aller dans un cimetière et dire "y'a un mec au bout de l'allée, il est habillé comme ça, il marche comme ça, etc". L'autre jour à la radio y'avait une fille qui racontait qu'un jour elle avait vu un homme en deux dimensions et elle était devenue toute pâle. Son amie qui était à côté d'elle lui a demandé ce qu'elle avait, elle a décrit l'homme, c'est le père de son amie qui lui disait d'appeler sa mère parce qu'elle allait aller à l'hôpital et, en effet, la dame est allée à l'hôpital. Là aussi c'est trop facile. Moi aussi je peux dire à une amie "viens, on fait un coup ensemble"... Éventuellement il peut y avoir réellement des gens qui voient les fantômes, mais c'est un don exceptionnel et tous ceux qui prétendent l'avoir sont déjà trop. Et je trouve ça irrespectueux. En fait je classe ça avec les ados qui s'allongent sur des tombes pour faire des photos pour Facebook, c'est aussi irrespectueux.

Ca me fait penser à un forum que j'avais trouvé il y a quelques années, je devais avoir douze-treize ans. Les filles, des adolescentes en majorité, se proposaient d'entrer en contact avec vos animaux (je ne parle pas de comportementalisme animalier, ça ça joue sur la psychologie des animaux, c'est différent de ce dont je vous parle). Il leur fallait juste une photo et un minimum de concentration et, par exemple si ton chat s'était barré de chez toi, ils essayaient de savoir s'ils allaient revenir. Quand j'ai vu ça j'ai écarquillé les yeux, j'ai contacté une amie qui a un chat (absolument trop mignon d'ailleurs) pour voir si elle voulait bien tenter le coup. Elle me passe une photo, je la mets sur le forum en demandant d'avoir un test ; genre la gamelle comment elle est, etc. Là y'a une fille qui me sort : la gamelle elle est soit carré soit ronde et soit rouge soit bleue. Mais de qui on se fout ? Je sais bien que je n'ai pas d'animaux mais ça n'empêche que toutes les gamelles que j'ai vu jusque là étaient soit bleues, soit rouges, soit en plastique soit en métal, soit carrée, soit ronde. Ca laisse pas beaucoup de combinaisons possible... J'en ai parlé à une autre fille qui m'a passé une photo de son cheval. la fille qui est "entrée en contact" avec lui lui a fait dire qu'il adorait le saut alors qu'il n'en faisait pas, il ne faisait que des balades il me semble. Pour moi, ça, c'est comme quand j'avais six ans et que je pensais que mes peluches me parlaient jusqu'au jour où je me suis rendue compte que quand eux parlaient c'était mes lèvres qui bougeaient (ouais, même pas honte de le dire, un gosse c'est con, tout le monde le sait xD). Avec ces médiums, pour moi, c'est pareil. C'est des gens qui inventent n'importe quoi pour se faire de l'argent (ou alors qui croient vraiment à ce qu'ils disent mais là c'est un peu plus ""grave""), qui parlent à des fantômes mais font les questions et les réponses et, encore une fois, sont irrespectueux.

Je sais qu'avec tout ce que je dis on va me sortir que c'est moi l'irrespectueuse dans l'histoire. Oui, c'est vrai, je suis irrespectueuse dans ma manière de parler (enfin d'écrire, mais c'est pareil). Mais je suis aussi irrespectueuse envers ses gens que eux le sont envers leurs clients et les morts de leurs clients. Et là on va me dire que tous ne monnayent pas leur service et j'ai envie de vous répondre : encore heureux ! Je sais pas mais pour se sentir exister, se sentir utile, y'a d'autres moyens que de raconter des conneries. Si ça se trouve ça fait comme moi avec mes peluches, ils se rendent pas comptes qu'ils font eux-même les réponses... mais moi quand ça m'est arrivé j'avais entre 6 et 8 ans (j'étais déjà trop vieille xD).

Je sais que des fois ma notion du respect m'amène un peu loin, mais là pour le coup je trouve ça vraiment irrespectueux... Si moi j'étais le fantôme d'un mec qui s'est pendu dans sa maison et qu'on inventait les raisons pour lesquelles je l'ai fait juste pour contenter les habitants de la maison ça me mettrait en rogne (bon, façon moi je m'énerve pour un peu n'importe quoi xD). De quel droit on parle à leur place ? Je sais que j'ai déjà dis ça mais ça me parait tellement aberrant... Déjà abuser de l'envie des gens, des vivants, d'y croire je trouve ça aberrant. Parce qu'on peut croire à n'importe quoi si on a peur que ça soit vrai ou si on a envie que ça soit vrai. Ces gens qui font appel aux médiums ils ont envie que tout ce qui est dit soit vrai et je trouve ça assez mesquin (je ne dirais pas malsain mais ça m'a frôler l'esprit) d'en profiter... Les mauvaises langues vont dire que je suis jalouse, que je dis tout ça juste parce que moi aussi j'ai envie de parler aux fantômes... Oui, j'avoue, j'aimerai bien pouvoir parler aux fantômes comme on le fait dans les livres... Je ne peux pas le faire en vrai donc je le fais "par procuration" en écrivant des histoires et ça me suffit tout à fait, j'ai pas besoin d'inventer des trucs pour le vivre en vrai...

Je m'excuse si des médiums ou des gens qui y croient passent par là, je sais que je n'ai pas été très gentille mais j'ai du mal à ne pas m'emporter quand c'est une question de respect. Je ne suis pas énervée, je me suis juste un petit peu emportée, comme les gars à la radio pendant les débats passionnées, v'voyez ? Donc encore une fois je m'excuse si j'ai vexé/blessé des gens, c'était pas vraiment mon but, en fait... je voulais juste dire ce que moi personnellement j'en pensais et ça n'engage que moi... Si on me lapide en groupe parce que je suis une vilaine sorcière eh ben allons-y ! xD Je l'ai déjà vécu une fois je devrais survivre à une deuxième quand même ! ^^' Je suis ouverte au débat, hein, si vous avez des témoignages, tout ça... ou même que vous êtes juste pas d'accord avec moi, d'ailleurs ! Vous pouvez vous emportez aussi un petit peu dans un débat passionné tant que ça reste poli ; j'insulte personne, moi ! ^^' Ca c'est le dernier paragraphe qui éteint le feu que les autres ont allumé, c'est pas très courageux tout ça xD Enfin bref, qu'en pensez-vous ? (des médiums, hein, pas de mon courage :P).

Source photo

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 21 août 2013

Compulsions alimentaires

Bonjour :)

C'est en lisant cet article hier soir que je me suis dis que j'avais enfin trouvé un nom à mon comportement alimentaire. Au début de l'article je me disais : "non, c'est pas vrai, je fais pas ça, moi c'est moins pire". Oui sauf qu'en fait _ et je suis désolée pour moi-même _ mais je me mentais. Parce que si : je fais ça. Je mange pour "calmer un inconfort émotionnel". Je mange. Je mange du chocolat (enfin quand mon père en a acheté et je préfère quand il n'en achète pas, en fait :P), je mange de la confiture, du miel, etc. Quand ma "pulsion" vient alors que je suis sur l'ordi j'essaye de me raisonner. Mais non, t'as mangé y'a une heure, t'as pas faim, c'est pas vrai. Et là j'ouvre un jeu et j'essaye de me concentrer sur ma partie ou le chapitre du roman que j'ai décidé d'avancer. Mais comme généralement ça survient quand je suis devant la télé et que, configuration de la maison oblige, je suis en face de la cuisine, j'ai beaucoup de mal à me contrôler et je finis toujours par me lever tout en me disant "putain j'suis trop conne, Melgane va te rassoir, allez déconne pas" et évidemment je ne me rassois pas, ben non, ça serait tellement simple. Je ne me rassois pas mais j'essaye de tricher. Je prends un fruit que je me force à manger lentement, un fruit bien sucré, puis j'essaye de boire un peu pour remplir un peu l'estomac et tenter de m'autoconvaincre que mon estomac est plein et que, non, je n'ai pas besoin de manger. Sauf que mon cerveau il le sait que j'ai pas besoin de manger. Mais il me fait manger quand même. Parce que le "faut que je mange" prends largement le pas sur le "j'ai pas faim, va te rassoir".

Par contre je ne mange pas de grandes quantités d'un même aliment, je pioche. Deux petit suisses et de la confiture, une ou deux barre de chocolat, plus du miel, plus un fruit, plus du, quand y'en a, un Mars ou un Twix glacé, parfois... Mais jamais une glace ou deux tablettes de chocolat. Toujours en petites quantités. Je crois que ça me permet de moins culpabiliser parce que je me dis que je ne mange pas beaucoup (on n'est plus à un paradoxe prêt avec le cerveau, hein). Mais je culpabilise toujours. Parce que quand je me dis "allez, j'ai mangé, c'est bon, je suis contente, alors maintenant je retourne dans le salon" je finis toujours par chiper un dernier truc dans le placard pour la route que je mange sur la banquette. Et tout en mangeant je culpabilise parce que quand je fais le compte je me rends compte que j'ai beaucoup mangé, que ça craint... et que je n'ai ni plus ni moins faim, donc que ça n'a rien changé.

Dans l'article dont je parle en début d'article y'a un lien vers un autre article. J'ai eu le temps de lire cet article avant qu'on me dise que "la page n'existe plus". La fille disait qu'il fallait boire : faux. Moi je le fais pour essayer de me tromper, de moins culpabiliser, mais, objectivement, ça sert à rien de le faire. On boit quand on a faim, pour remplir l'estomac. Ca d'accord. Mais quand j'ai une crise je n'ai pas faim ! J'ai juste envie de manger, que dis-je ! le besoin vital et instinctif de manger, comme si manger me permettrai de sauver le monde (bon, j'exagère mais vous voyez l'idée). Boire ça sert à rien ! Manger quelque chose de sain non plus ça sert à rien ! A moins de le manger très très trèèèès lentement le temps que la crise ce calme, qu'on se concentre sur ce qu'on mange, et que le cerveau décrète tout seul qu'on va mieux. Mais honnêtement j'ai beaucoup de mal à manger lentement mon brunion même si ma façon de le manger m'aide (oui parce que comme les pommes je ne peux pas crocher dedans parce que mon appareil dentaire me gêne, du coup je tranche en huitième et je découpe chaque huitième en carré et je détache progressivement les carrées du noyau, enfin bref, tout le monde s'en fout, c'est inintéressant xD). Mais dire que quand on veut des bonbons c'est que le corps veut du sucre et qu'un fruit suffit c'est pas vrai. Quand on veut des bonbons on veut des bonbons parce que le cerveau décrète que seuls les bonbons lui iront. Point barre. Dire que quand on veut des chips on a soif c'est faux. Ce qui est vrai, en revanche, là-dedans, c'est que le cerveau ne sait pas nous dire qu'on a soif donc il trouve un autre moyen. Une spécialiste a dit à la radio l'autre jour (bon, en vrai c'était y'a plusieurs semaines :P) que ce moyen c'était nous dire qu'on avait faim. Donc en gros si t'as mangé y'a une heure et que t'as une sensation de faim en fait t'as soif. Mais quand on a envie de chips on n'a pas faim ! On a juste envie de chips ! Mais le ventre lui il gargouille pas. On n'a pas faim ! C'est notre cerveau qui nous dit qu'on doit manger pas qu'on a besoin de manger.

Au début de l'article que je suis la fille "interdit" aux personnes qui n'ont pas ces troubles de commenter. Quand j'ai lu ça je me suis demandé pourquoi. Et quand j'ai lu l'article auquel elle a mis un lien j'ai compris : c'est parce que cet article c'était n'importe quoi. A la fin de l'article elle précise quand même qu'elle parlait des envies irrésistibles physiologique et pas psychologiques/émotionnelles. Mais je pense honnêtement que les envies irrésistibles physiologique ça n'existent pas. Notre corps nous dit qu'on a faim, ça c'est un fait. On peut avoir envie de manger une salade composé parce que ça fait longtemps qu'on n'en a pas mangé, que c'est frai, que c'est bon, etc. Mais l'envie irrésistible elle dépasse ça. L'envie irrésistible ce n'est pas la simple faim, c'est un besoin "instinctif". On va pas bien émotionnellement _ stress, solitude, ennui _ et on comble par la nourriture. L'envie irrésistible elle est psychologique, pas physiologique je pense ou en tout cas qu'elles sont très différentes des envies psychologiques. Après si ça se trouve j'ai tords et les deux existent. Je n'ai pas LA vérité pour moi, je donne juste mon avis et mon expérience. Honnêtement avant de lire l'article hier soir je ne savais pas qu'il y avait un nom dessus et que d'autres gens avaient le même comportement. Je m'étais juste rendue compte que je mangeai par émotion mais c'est tout, je n'avais pas tout compris, je n'avais jamais vraiment pensé à la chose, mis des mots dessus. Maintenant c'est fait, voilà ^^'

Source photo

Rendez-vous sur Hellocoton !